Actualités

Synthèse des consultations villageoises le 22 janvier à la Maison communale de Fauvillers. Attention: changement de lieu!

Les premiers résultats des huit consultations villageoises qui ont été organisées en avril et mai 2018, dans le cadre de l’Opération de développement rural de Fauvillers, seront présentés le mardi 22 janvier 2019. Où? A la Maison communale. Quand? A 20 heures. Bienvenue à toutes et tous!

Beaucoup plus de détails ici : TTB Synthèse IC final

Attention: le lieu de la réunion a changé!

Partager le contenu :

Appel à candidature pour la Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité

Le collège communal de Fauvillers lance un appel à candidature pour le renouvellement de la Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité. Les actes de candidature doivent parvenir au plus tard le 11 février à la Commune. Tous les détails ci-dessus. Le formulaire d’acte de candidature est ici: Formulaire CCATM acte de candidature annexe 2-2019

Partager le contenu :

Deux jours pour sauver 35.000 poules

Un éleveur basé dans la région d’Houffalize a l’intention d’envoyer ses 35.000 poules à l’abattoir, dans la nuit du 2 au 3 janvier 2019.

L’asbl SEA (Suppression des expériences sur l’animal) lance un appel au public afin de sauver la vie d’un maximum d’entre elles. C’est possible en adoptant, très rapidement, des poules. Le prix est fixé à 2,50 euros par animal.

Deux journées de sauvetage sont prévues: le 27 décembre 2018 et le 2 janvier 2019, de 8 à 18 heures, sur rendez-vous. Adresse: rue Villa romaine, 50 à 6660 Nadrin.

Les candidats à l’adoption peuvent contacter le fermier, M. Bastin (0479/68 52 67), ou l’asbl SEA (0497/62 00 89).

 

 

Partager le contenu :

Une enquête publique sur la protection de l’eau

Le Service public de Wallonie a lancé une enquête publique sur la protection des rivières, des fleuves et des eaux souterraines. Elle se déroulera jusqu’au 18 juin 2019.

Cette enquête s’inscrit dans le cadre de la politique européenne de l’eau, qui prévoit l’établissement d’un programme de mesures intégré à un plan de gestion. Il vise à protéger, améliorer et restaurer la masse d’eau de surface (cours d’eau, canaux et plans d’eau), la masse d’eau souterraine et les zones protégées. Ainsi que d’éviter leur détérioration.

Plus d’infos ici:Enquête sur l’eau

Partager le contenu :

Une nouvelle plateforme consacrée au volontariat

L’expérience du volontariat vous tente? Vous représentez une association qui recherche des volontaires? Face aux difficultés qu’éprouvent les uns et les autres pour se rencontrer, la province de Luxembourg a créé, sur son site internet (www.province.luxembourg.be), une plateforme permettant de croiser les offres et les demandes de volontariat.

Partager le contenu :

La nouvelle crèche communale de Fauvillers ouvrira ses portes le 21 décembre

« La fée Clochette », la nouvelle crèche communale de Fauvillers, ouvrira ses portes le 21 décembre 2018. Elle pourra accueillir jusqu’à 18 enfants âgés de zéro à trois ans, dans un environnement idyllique.

La direction de « La fée Clochette » a été confiée à Carine Stas.

Carine Stas dirigera au départ une équipe formée de six professionnels de la petite enfance – quatre puéricultrices, un puériculteur et une infirmière sociale – ainsi que d’une technicienne de surface.

Au total, 18 enfants âgés de zéro à trois ans pourront être accueillis à « La fée Clochette ». Ils seront choyés.

« En tant que directrice de cette nouvelle crèche, je souhaite que ce nouveau lieu d’accueil pour les jeunes enfants soit un milieu accueillant, chaleureux et sécurisant.  Nous prônons un accueil de qualité basé sur le respect permanent des besoins de l’enfant, du rythme et de la personnalité de celui-ci », insiste Carine Stas.

La crèche est idéalement située au coeur de Fauvillers, à proximité immédiate de l’école du village, de la Maison médicale, de la Maison communale et du CPAS. Elle dispose d’un espace extérieur aménagé.

La « Fée Clochette » peut par ailleurs être qualifiée de «crèche de nouvelle génération pour les nouvelles générations », souligne l’architecte David Hotua, dont le bureau a conçu le bâtiment.

Sur le plan architectural, la volumétrie globale se veut résolument contemporaine, mais intégrée avec harmonie dans son contexte bâti. Sur le plan de l’agencement intérieur, tout (sas d’entrée, revêtements de sol, zones de repos, coin change avec sanitaires adaptés, etc.) a été conçu pour accueillir au mieux les enfants. Une attention toute particulière a été accordée à la gestion de l’acoustique, pour le confort des enfants et du personnel. Sur le plan environnemental, enfin, la crèche sera économe en énergie.

« La fée Clochette » en bref.
Adresse : rue des Lavandières, 308 à 6637 Fauvillers.
Tél. : 063/60 00 93
E-mail : lafeeclochette@fauvillers.be.
Accueil : du lundi au vendredi de 7 heures à 18h30.
Inscriptions : à partir du 3e mois de grossesse révolu si l’enfant est accueilli avant d’avoir six mois. Au-delà, la demande d’inscription ne peut être formulée que dans les neuf mois qui précèdent la date d’entrée prévue.

Partager le contenu :

Droit de séjour pour les Britanniques: ce que le Brexit va changer

(Photo: Union européenne.)

Le 29 mars 2019 à minuit, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne (UE). C’est la conséquence du référendum du 23 juin 2016, au cours duquel 52 % des Britanniques se sont prononcés en faveur de ce « Brexit ».

Cette décision aura d’importantes répercussions sur les citoyens de l’Union qui résident actuellement au Royaume-Uni ainsi que sur les Britanniques qui résident dans un Etat membre de l’UE.

Un accord sur le Brexit a été scellé le 25 novembre par les chefs d’État ou de gouvernement des vingt-huit pays de l’UE. Il vise, entre autres, à préserver au mieux les droits acquis des Britanniques et des membres de leur famille qui résident déjà en Belgique ou dans d’autres pays de l’Union.

Cet accord doit encore être ratifié par le Parlement britannique (le vote, à hauts risques, aura lieu le 11 décembre) et par le Parlement européen (vote en janvier ou février 2019). Les informations suivantes ne reflètent donc que l’état actuel de la situation, qui est susceptible d’évoluer.

Afin que la sortie du Royaume-Uni de l’UE ne soit pas trop brutale, une « période de transition », qui s’étendra jusqu’au 31 décembre 2020 au moins (elle pourra éventuellement être prolongée de deux ans), a été prévue dans l’accord sur le Brexit.

Pendant cette période, (presque) rien ne changera pour les Britanniques résidant dans l’Union. Ils conserveront leur droit de libre circulation et de séjour, mais ils devront pouvoir présenter un document de voyage en cas de contrôle aux frontières.

Les Britanniques et les membres de leur famille ayant fait usage en Belgique du régime européen de libre circulation des personnes avant le 1er janvier 2021 devront se procurer une nouvelle carte de séjour.

Ces personnes seront identifiées pendant la phase de transition sur la base des données reprises dans le Registre national. Une lettre leur sera personnellement adressée, leur demandant de se présenter au service communal de leur lieu de résidence pour obtenir un nouveau titre de séjour faisant référence au Brexit, afin de garantir les droits qui leur sont octroyés par l’accord de sortie. Leurs droits en tant qu’employés ou indépendants seront associés à ce titre de séjour. Tout le monde doit s’inscrire d’ici à la mi-2021.

S’ils remplissent certaines conditions, les membres de la famille n’ayant pas encore rejoint le bénéficiaire de l’accord de sortie pourront toujours le faire, avant le 1er janvier 2021, suivant les règles européennes actuelles qui facilitent le regroupement familial.

L’accord de sortie permettra également à deux autres groupes de bénéficier de l’ancien régime : les travailleurs frontaliers britanniques résidant dans l’Union européenne avant le 1er janvier 2021 et les ressortissants britanniques qui avaient déjà prévu un traitement médical dans l’UE avant cette date.

Les ressortissants britanniques qui n’auront pas fait usage du régime de libre circulation des personnes avant le 1er janvier 2021 ou qui ne pourront pas prouver y avoir recouru seront considérés à partir de cette date comme des ressortissants de pays tiers.

Les droits d’accès et de séjour qui seront accordés à ces personnes seront négociés à partir du 30 mars 2019, dans le cadre de pourparlers que le Royaume-Uni et ses anciens partenaires européens vont engager sur le « futur partenariat » que les deux parties souhaitent nouer.

Partager le contenu :