Actualités

Une enquête publique sur la protection de l’eau

Le Service public de Wallonie a lancé une enquête publique sur la protection des rivières, des fleuves et des eaux souterraines. Elle se déroulera jusqu’au 18 juin 2019.

Cette enquête s’inscrit dans le cadre de la politique européenne de l’eau, qui prévoit l’établissement d’un programme de mesures intégré à un plan de gestion. Il vise à protéger, améliorer et restaurer la masse d’eau de surface (cours d’eau, canaux et plans d’eau), la masse d’eau souterraine et les zones protégées. Ainsi que d’éviter leur détérioration.

Plus d’infos ici:Enquête sur l’eau

Partager le contenu :

Une nouvelle plateforme consacrée au volontariat

L’expérience du volontariat vous tente? Vous représentez une association qui recherche des volontaires? Face aux difficultés qu’éprouvent les uns et les autres pour se rencontrer, la province de Luxembourg a créé, sur son site internet (www.province.luxembourg.be), une plateforme permettant de croiser les offres et les demandes de volontariat.

Partager le contenu :

La nouvelle crèche communale de Fauvillers ouvrira ses portes le 21 décembre

« La fée Clochette », la nouvelle crèche communale de Fauvillers, ouvrira ses portes le 21 décembre 2018. Elle pourra accueillir jusqu’à 18 enfants âgés de zéro à trois ans, dans un environnement idyllique.

La direction de « La fée Clochette » a été confiée à Carine Stas.

Carine Stas dirigera au départ une équipe formée de six professionnels de la petite enfance – quatre puéricultrices, un puériculteur et une infirmière sociale – ainsi que d’une technicienne de surface.

Au total, 18 enfants âgés de zéro à trois ans pourront être accueillis à « La fée Clochette ». Ils seront choyés.

« En tant que directrice de cette nouvelle crèche, je souhaite que ce nouveau lieu d’accueil pour les jeunes enfants soit un milieu accueillant, chaleureux et sécurisant.  Nous prônons un accueil de qualité basé sur le respect permanent des besoins de l’enfant, du rythme et de la personnalité de celui-ci », insiste Carine Stas.

La crèche est idéalement située au coeur de Fauvillers, à proximité immédiate de l’école du village, de la Maison médicale, de la Maison communale et du CPAS. Elle dispose d’un espace extérieur aménagé.

La « Fée Clochette » peut par ailleurs être qualifiée de «crèche de nouvelle génération pour les nouvelles générations », souligne l’architecte David Hotua, dont le bureau a conçu le bâtiment.

Sur le plan architectural, la volumétrie globale se veut résolument contemporaine, mais intégrée avec harmonie dans son contexte bâti. Sur le plan de l’agencement intérieur, tout (sas d’entrée, revêtements de sol, zones de repos, coin change avec sanitaires adaptés, etc.) a été conçu pour accueillir au mieux les enfants. Une attention toute particulière a été accordée à la gestion de l’acoustique, pour le confort des enfants et du personnel. Sur le plan environnemental, enfin, la crèche sera économe en énergie.

« La fée Clochette » en bref.
Adresse : rue des Lavandières, 308 à 6637 Fauvillers.
Tél. : 063/60 00 93
E-mail : lafeeclochette@fauvillers.be.
Accueil : du lundi au vendredi de 7 heures à 18h30.
Inscriptions : à partir du 3e mois de grossesse révolu si l’enfant est accueilli avant d’avoir six mois. Au-delà, la demande d’inscription ne peut être formulée que dans les neuf mois qui précèdent la date d’entrée prévue.

Partager le contenu :

Droit de séjour pour les Britanniques: ce que le Brexit va changer

(Photo: Union européenne.)

Le 29 mars 2019 à minuit, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne (UE). C’est la conséquence du référendum du 23 juin 2016, au cours duquel 52 % des Britanniques se sont prononcés en faveur de ce « Brexit ».

Cette décision aura d’importantes répercussions sur les citoyens de l’Union qui résident actuellement au Royaume-Uni ainsi que sur les Britanniques qui résident dans un Etat membre de l’UE.

Un accord sur le Brexit a été scellé le 25 novembre par les chefs d’État ou de gouvernement des vingt-huit pays de l’UE. Il vise, entre autres, à préserver au mieux les droits acquis des Britanniques et des membres de leur famille qui résident déjà en Belgique ou dans d’autres pays de l’Union.

Cet accord doit encore être ratifié par le Parlement britannique (le vote, à hauts risques, aura lieu le 11 décembre) et par le Parlement européen (vote en janvier ou février 2019). Les informations suivantes ne reflètent donc que l’état actuel de la situation, qui est susceptible d’évoluer.

Afin que la sortie du Royaume-Uni de l’UE ne soit pas trop brutale, une « période de transition », qui s’étendra jusqu’au 31 décembre 2020 au moins (elle pourra éventuellement être prolongée de deux ans), a été prévue dans l’accord sur le Brexit.

Pendant cette période, (presque) rien ne changera pour les Britanniques résidant dans l’Union. Ils conserveront leur droit de libre circulation et de séjour, mais ils devront pouvoir présenter un document de voyage en cas de contrôle aux frontières.

Les Britanniques et les membres de leur famille ayant fait usage en Belgique du régime européen de libre circulation des personnes avant le 1er janvier 2021 devront se procurer une nouvelle carte de séjour.

Ces personnes seront identifiées pendant la phase de transition sur la base des données reprises dans le Registre national. Une lettre leur sera personnellement adressée, leur demandant de se présenter au service communal de leur lieu de résidence pour obtenir un nouveau titre de séjour faisant référence au Brexit, afin de garantir les droits qui leur sont octroyés par l’accord de sortie. Leurs droits en tant qu’employés ou indépendants seront associés à ce titre de séjour. Tout le monde doit s’inscrire d’ici à la mi-2021.

S’ils remplissent certaines conditions, les membres de la famille n’ayant pas encore rejoint le bénéficiaire de l’accord de sortie pourront toujours le faire, avant le 1er janvier 2021, suivant les règles européennes actuelles qui facilitent le regroupement familial.

L’accord de sortie permettra également à deux autres groupes de bénéficier de l’ancien régime : les travailleurs frontaliers britanniques résidant dans l’Union européenne avant le 1er janvier 2021 et les ressortissants britanniques qui avaient déjà prévu un traitement médical dans l’UE avant cette date.

Les ressortissants britanniques qui n’auront pas fait usage du régime de libre circulation des personnes avant le 1er janvier 2021 ou qui ne pourront pas prouver y avoir recouru seront considérés à partir de cette date comme des ressortissants de pays tiers.

Les droits d’accès et de séjour qui seront accordés à ces personnes seront négociés à partir du 30 mars 2019, dans le cadre de pourparlers que le Royaume-Uni et ses anciens partenaires européens vont engager sur le « futur partenariat » que les deux parties souhaitent nouer.

Partager le contenu :

Elections européennes de mai 2019: la marche à suivre pour les citoyens européens

Les élections européennes du dimanche 26 mai 2019 se profilent à l’horizon.

Dans ce contexte, les citoyens (non-belges) des Etats membres de l’Union européenne qui ont leur résidence principale sur le territoire de la commune de Fauvillers peuvent déjà s’inscrire comme électeurs et, le cas échéant, comme candidats pour l’élection du Parlement européen.

Cette procédure d’inscription sera ouverte jusqu’au 28 février 2019, auprès du service de la population de l’administration communale.

Les ressortissants européens âgés de plus de 18 ans en mai 2019 qui décideront d’exercer ce droit pourront voter pour des candidats sur des listes belges. Ils ne pourront plus participer au scrutin européen dans leur pays d’origine.

Un site internet spécifique – www.europeanelections.belgium.be – a été créé en vue de leur fournir toutes les informations utiles sur l’exercice de leur droit de vote et d’éligibilité.

Pour s’inscrire, les citoyens européens doivent compléter un formulaire (C/1) disponible en ligne – www.elections.fgov.be – ou au service de la population de la Commune.

Afin de sécuriser le caractère personnel et volontaire de la demande d’inscription aux élections européennes, une circulaire impose aux ressortissants européens de présenter un document d’identité lors de leur inscription, s’ils déposent le formulaire en mains propres à l’administration communale, ou de fournir une copie de ce document d’identité, s’ils l’envoient par courrier ou par e-mail.

Adresse : Service de la population, Commune de Fauvillers, Place communale, 312 à 6637 Fauvillers. E-mail : sandrine.mars@fauvillers.be.

Partager le contenu :

Réveillon solidaire à Sibret, le 31 décembre

Bonjour!

La Croix-Rouge, en collaboration avec le CPAS, organise un « réveillon solidaire » à Sibret, le lundi 31 décembre, pour toutes les personnes qui pourraient se sentir un peu seules ce soir-là. Ambiance garantie!

Partager le contenu :

Semaine de l’arbre: des plants distribués le 24 novembre

Fauvillers fait partie des 60 communes désignées à travers la Wallonie pour la distribution des plants au public, dans le cadre de la Semaine de l’arbre 2018.

La distribution aura lieu le samedi 24 novembre 2018, de 9h30 à 12h00
Lieu : sur le parking situé à l’arrière de la Maison rurale de Fauvillers. Rue de la Misbour, 377.

Cette année, la Semaine de l’arbre met l’accent sur ces arbustes qui contribuent à alimenter notre garde-manger – et celui de la faune sauvage :
•le noisetier. Avant de croquer son amande, il faudra briser sa coque.
•L’aubépine. Régal de la faune sauvage, ses fruits cuisinés vous surprendront.
•Le prunelier. Après les premières gelées, ses baies parfument des liqueurs.
•Le groseillier à grappes. Une saveur acidulée pour relever tartes et gelées.
•Le cassis. Reconnaissable à son parfum prononcé, même en l’absence de fruits.
•Le framboisier. Quelques épines protègent jalousement les fruits des chapardeurs.
•Le sureau. Fleurs et fruits comestibles sur le même arbuste.
•La myrtille. Sur terrain acide, ses fruits marquent de bleu la bouche des gourmands.

Pour tous renseignements, s’adresser à José Thilmany, à l’administration communale . Tél. : 063/608.324

Les plants sont distribués à toute personne se présentant aux lieux de distribution, quelle que soit la commune de résidence, et seront répartis de manière équitable, en fonction du nombre de personnes qui se présentent sur le lieu de distribution.

Partager le contenu :

Haro sur les foyers lumineux publics défectueux!

Bonjour !

Plusieurs foyers lumineux publics (réverbères) ne fonctionnent plus, sur le territoire de la commune de Fauvillers.

Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes, afin que le gestionnaire du réseau électrique, Ores, remédie à cette situation.

L’union faisant la force, nous appelons tous les habitants de la commune de Fauvillers à nous signaler précisément les problèmes qui se posent, en prenant bien soin de nous communiquer le nom du village et le numéro du réverbère défaillant – ce numéro figure sur le poteau qui sous-tend le luminaire (image jointe).

D’avance, mille mercis !

Partager le contenu :