Actualités

Communiqué d’IDELUX Environnement à propos du maintien de la fermeture des recyparcs

IDELUX Environnement prend acte de la décision du gouvernement wallon de maintenir les recyparcs fermés et cherche une solution pratiquable pour la collecte des papiers cartons et des emballages recyclables.

IDELUX Environnement prend acte ce samedi de la décision du gouvernement wallon de maintenir les recyparcs fermés. « Au vu des difficultés rencontrées, par une partie de la population, pour l’évacuation de leurs déchets ainsi que par crainte de l’augmentation des dépôts sauvages, la réouverture partielle des recyparcs wallons était discutée avec les organisations syndicales et le Gouvernement de Wallonie. Dans un communiqué de presse du vendredi 3 avril, le Gouvernement de Wallonie annonce le maintien de la fermeture des recyparcs wallons, mais demande à la Ministre Tellier d’inviter les intercommunales à mettre en place des collectes en porte-à-porte de déchets PMC et de déchets papiers-cartons dans les zones où ces collectes ne sont pas ou plus assurées, dans le respect des règles sanitaires imposées, et en fonction des moyens humains et techniques disponibles; et ce pour éviter d’ajouter un problème de salubrité à la crise sanitaire », explique l’intercommunale dans un communiqué.

IDELUX Environnement explique qu’elle se conformera à la décision prise, en cherchant une solution pour la collecte des papiers cartons et des emballages. « Consciente des problèmes que la fermeture prolongée des recyparcs entraîne pour une partie de la population, l’Intercommunale, qui ne dispose pas de collecte en porte-à-porte pour les emballages recyclables (à l’exception des communes pilotes d’Arlon, Bastogne et Lierneux) analysera dans les prochains jours avec Fost+, l’obligataire de reprise pour ces flux, les différentes options possibles pour répondre à cette demande compte tenu des contraintes logistiques que celles-ci imposent. »

La mise en place d’un nouveau dispositif, parallèle aux recyparcs, est « complexe et nécessite une profonde réorganisation logistique en amont et en aval de la collecte », souligne IDELUX Environnement. « Cette mise en place est rendue d’autant plus difficile par la crise actuelle et les contraintes qu’elle impose (manque de personnel, fermeture de centres de tri, distanciation sociale, …).

L’Intercommunale compte sur le bon sens et le civisme de la population et demande aux citoyens qui ne l’ont pas encore fait d’adapter la gestion de leurs déchets à la situation exceptionnelle de crise sanitaire que nous traversons. « Le meilleur moyen d’éviter de devoir stocker de nouveaux PMC reste de privilégier d’autres types d’emballages : opter au moment des achats pour des produits qui génèrent moins d’emballage ou pour des contenants en verre (les bulles à verre restent accessibles). »

IDELUX Environnement suit la situation de près et continuera à adapter ses services en fonction des recommandations des autorités.

Voici enfin quelques recommandations d’IDELUX Environnement pour diminuer les volumes des déchets stockés

– Pour les emballages recyclables : bouteilles et flacons en plastique, emballages métalliques et cartons à boisson (qui représentent moins de 1kg par habitant par mois) : vider et rincer les emballages afin d’éviter les odeurs ; aplatir les emballages (dans le sens de la longueur pour les bouteilles).

– Pour les papiers/cartons : déplier les cartons

– Pour les déchets verts : utiliser vos déchets sous forme de paillage ; composter ; stocker vos déchets en retournant régulièrement le tas pour éviter au maximum les odeurs et la fermentation ; favoriser la biodiversité en mettant en place des zones de fauchage tardif ; privilégier le mulching.

Partager le contenu :

Arnaque par téléphone à Martelange – Soyez vigilants!

Attention, plusieurs cas d’arnaque par téléphone viennent d’être recensés sur le territoire de Martelange, commune voisine.

Trois personnes âgées de cette commune se sont fait voler 2.000€ de leur compte via une arnaque « à la mutuelle » par téléphone.

Des personnes peu scrupuleuses appellent nos aînés pour leur annoncer un remboursement de frais médicaux.
Cette annonce de remboursement d’une somme d’argent est évidemment fausse et sert de diversion.

Les escrocs demandent alors à son interlocuteur de lui fournir son numéro de compte bancaire ainsi que le code secret pour vider les comptes de la personne.

Les mutuelles ne fonctionnent JAMAIS de cette manière!

NE DONNEZ JAMAIS AUCUNES DE VOS COORDONNÉES BANCAIRES ET AUCUNE DE VOS INFORMATIONS PERSONNELLES

Si vous constatez le moindre appel ou comportement suspect, prévenez immédiatement la police via le 101.

Partager le contenu :

Appel à la solidarité: infirmières recherchent logement disponible pour s’isoler dans la commune


La commune est contactée par des infirmières à la recherche d’un logement disponible et isolé dans la commune.

Elles résident dans notre commune, mais sont à risque à cause de leur métier.

Elles ne souhaitent pas exposer leur famille et cherchent donc une solution pour pouvoir résider à deux ou trois le temps que la crise passe ou qu’elles soient certaines de ne pas être porteuses.

Si vous disposez d’un logement à mettre à disposition, vous pouvez le signaler via l’adresse commune@fauvillers.be ou nicolas.stilmant@fauvillers.be

Merci d’avance pour votre solidarité

Partager le contenu :

Besoin de masques? Le CPAS dispose d’un stock limité de masques en tissus pour le personnel de 1ère ligne

Suite à la solidarité des citoyens, le CPAS de Fauvillers a, à sa disposition, un stock limité de masques en tissus.Ceux-ci peuvent être distribués au personnel de 1ère ligne (infirmières, aides-soignantes, aides familiales, … ou toute personne susceptible de rencontrer un malade potentiel).

Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec Mme De Clercq, Présidente du CPAS, au 0473/92.60.01.

Partager le contenu :

Violence conjugale et intrafamiliale : les services d’aide restent disponibles malgré les mesures de maintien au domicile

Pour beaucoup de femmes et d’enfants, le foyer n’est pas un lieu sûr. Les nécessaires mesures de maintien au domicile augmentent aujourd’hui les risques de violence et aggravent les situations où s’exercent déjà des violences conjugales et intrafamiliales. Le sentiment d’isolement des victimes est également renforcé.

Face à ces problèmes de violence, les Ministres Bénédicte Linard, Christie Morreale, Nawal Ben Hamou et Barbara Trachte ont décidé, dès la mise en place des Gouvernements, d’unir leurs efforts pour apporter des réponses transversales et coordonnées.

Dans cette logique d’action commune, une Task force « Violence conjugale et intrafamiliale » vient d’être mise en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la Cocof pour répondre aux risques d’amplification des problèmes de violence dans cette période de crise sanitaire et de maintien à domicile. En partenariat avec les acteurs de terrain, un suivi de la situation des infrastructures d’accueil et de soutien est assuré afin de mettre au jour les besoins, les urgences rencontrées et d’y apporter une réponse rapide et efficace. Elle vise aussi à relayer les informations et à sensibiliser tous les acteurs concernés.

Dans un premier temps et de manière urgente, la Task force souhaite rappeler les numéros des services d’urgence, d’écoute et de soutien qui sont à la disposition des victimes de violences conjugales et intrafamiliales. Des numéros d’aide existent également pour accompagner les auteurs et prévenir le passage aux actes de violences. Il est important que ces numéros puissent être diffusés et rappelés au maximum. Un visuel (voir annexe) rappelant les différents numéros sera diffusé dès aujourd’hui sur les sites et réseaux sociaux des différents niveaux de pouvoir partenaires.

Face à cette situation inédite et au-delà de l’aide proposée par les différents services existants, chaque citoyen peut également jouer un rôle malgré les mesures de distanciation physique : en prenant des nouvelles de ses connaissances, amis, voisins mais aussi en signalant aux services d’aide ou à la police des situations problématiques qui pourraient mettre des personnes en danger.

Partager le contenu :

Coronavirus : Prolongation des mesures jusqu’au 19 avril, renouvelable deux semaines & sanctions adaptées

Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu. Des CNS seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.

Pour rappel, le détail des mesures est disponible sur le site Internet www.info-coronavirus.be.

Néanmoins, quelques précisions :

  • Concernant l’activité physique en plein air, l’activité physique et les promenades restent encouragées, toujours dans le respect de la distance sociale pour le temps de l’activité. Les citoyens sont donc en dehors de leur domicile le temps de l’activité uniquement. Il est demandé de rester en mouvement pendant l’activité (pas d’installation dans les parcs, par exemple).
  • Les « lockdown parties » organisées par quelques citoyens mettent en danger nos grands efforts et sont un problème récurrent qui a des conséquences sanitaires importantes, comme l’actualité nous l’a démontré. Ces fêtes restent bien entendu interdites.
  • En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques :
    • La règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi ;
    • Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :
      • Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants ;
      • Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

Comme à chaque fois, les décisions reposent sur les recommandations des experts scientifiques fournies un peu plus tôt dans la journée.

Les infractions sont et seront sanctionnées. De plus, nous mettrons en place à court-terme un système de perception immédiate des amendes.

Chacun dispose d’une responsabilité individuelle et collective dans le respect de ces décisions qui, on le sait, sont difficiles. L’engagement, l’esprit de solidarité et de responsabilité de chaque Belge doivent être salués. Chacun le sait, ces mesures sont indispensables pour préserver notre santé. Le travail du personnel soignant doit aussi être mis en avant. Leur engagement au quotidien est remarquable et l’ensemble des autorités du pays met tout en œuvre pour assurer leur protection. Enfin, l’engagement de toutes les personnes qui continuent de faire fonctionner le pays au quotidien est également fondamental. Nous les remercions aussi.

Continuez à prendre soin de vous ; continuez à prendre soin des autres.

Partager le contenu :

La commune et le CPAS lancent une plateforme de solidarité

L’administration communale de Fauvillers et le CPAS lancent une plateforme de solidarité pour venir en aide aux personnes isolées de notre commune durant cette période de crise.

Le but de cette plateforme est de constituer une base de données de volontaires pour les mettre en relation avec les personnes dans le besoin.

Les explications de notre démarche et inscription via notre plateforme.

www.impactdays.be/fauvillerssolidarite/

Partager le contenu :

Avis Urbanisme et Environnement: dispositions suite à la crise du Covid-19

Le Gouvernement wallon a, par arrêté de pouvoirs spéciaux, décidé, à dater du 18 mars 2020 et pour une durée de 30 jours prolongeable deux fois pour une même durée, de la suspension de tous les délais de rigueur et de recours.
Il en est de même pour les enquêtes publiques (et annonces de projet).

Concrètement :

  • Nous sommes obligés de laisser se poursuivre les enquêtes publiques et les annonces de projet encore en cours (c-à-d celles qui n’étaient pas clôturées avant le 18 mars 2020) en ajoutant au délai initial la durée de suspension décidée par le Gouvernement wallon (actuellement 30 jours mais qui, en cas de prorogation, pourrait être portée à 60, voire 90 jours).

 

  • Les demandes de permis peuvent toujours être introduites (uniquement par envoi recommandé) et elles seront traitées par nos services. Nous traiterons aussi les compléments et les plans modificatifs qui nous seront envoyés. Cependant, vu la suspension des délais d’instruction, nous ne garantissons plus le délai de 20 jours pour envoyer le relevé des pièces manquantes, l’accusé de réception ou la déclaration de dossier irrecevable.

 

  • Si une demande doit être soumise à des mesures particulières de publicité (enquête publique ou annonce de projet), celles-ci ne pourront débuter que le 17 avril 2020 (voire autour du 16 mai ou du 15 juin, si le Gouvernement wallon décide de proroger la suspension des délais).

 

  • Si une demande doit être soumise à l’avis de services extérieurs et/ou du fonctionnaire délégué, ces instances disposeront de 30 jours supplémentaires pour remettre leur avis, voire plus (60 ou 90 jours supplémentaires) en cas de prorogation.

En conclusion, à l’heure actuelle, nous ne pouvons plus vous garantir aucun délai ni même vous donner une estimation de la date à laquelle une décision pourra être prise en ce qui concerne :
·-  les demandes dont l’instruction a débuté,
·-  les demandes récemment introduites,
· – les demandes qui nous parviendront dans les semaines qui viennent.

Néanmoins, à notre niveau, nous continuons à tout mettre en œuvre pour poursuivre l’instruction des demandes dans les délais habituels. Par contre, nous sommes tenus de respecter la suspension pure et simple des enquêtes publiques et des annonces de projet et nous devons respecter la prolongation des délais accordée aux services extérieurs et au fonctionnaire déléguée pour émettre leur avis.

Le Service Urbanisme

Partager le contenu :

Annonce du Gouvernement wallon sur la distribution de masques – PRÉCISION IMPORTANTE

Suite au communiqué de presse du Gouvernement Wallon du 24 mars 2020 où il était question que les infirmiers à domicile puissent recevoir 50 masques via l’administration communale, les informations à ce jour ont changé.

CHAQUE INSTITUTION/EMPLOYEUR recevra les masques VIA SA ZONE DE SECOURS, et fournira directement son propre personnel.

Merci de votre compréhension,

Partager le contenu :